Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:38

« Raid HandiForts 2010 »

CR Journée du 15/05/2010

Romain - GSD

 

Présents :

GSD : Manu Ruiz, Jean-Pierre Villegas, Romain Lepage

Spitteurs : Jean-Marc Rias

Nyctalos : Philippe Leclere

5 Personnes du CAF de Besançon

 

La demande de la ville (service des sports) s'adresse initialement au CAF de Besançon qui, par manque de moyens humains et par manque de savoir faire technique (les personnes compétentes chez eux ne pouvant être là) fait appel à nous (GSD par le biais de Cécile Giboz) afin de lui prêter main forte.

Il s'agit d'installer une tyrolienne pour franchir une brèche (piste qui coupe un sentier – photo ci contre) lors du raid « HandiForts 2010 ». Il faut par ailleurs installer un « filet à marcher » pour que les personnes valides puissent franchir l'obstacle. 20 équipes de 6 personnes dont 1 handicapé mental et 1 handicapé physique dans chaque équipe. Le raid se déroule sur 2 jours les 15 et 16 Mai 2010 mais cet atelier n'est concerné que par le Samedi 15.

 

Il y a déjà eu du travail en amont de repérage et aussi pour savoir qui fournirait le matériel (équipement des ateliers et équipement des personnes) + ce qui allait être fait ou non (filet ?), fonction du nombre de personnes disponibles pour la mise en place et l'encadrement.

 

Fourniture du matériel :

Jean-Marc Rias : Câbles Æ 8 mm, poulies « tandem speed », mousquetons.

GSD : Cordes, sangles, mousquetons, descendeurs.

Manu Ruiz : Élingues, poulies, mousquetons, serre-câbles Æ 8 mm, « tirvit ».

Acrotir 25 : Balisage, échelle.

CAF de Besançon : Scie, pioche, pelle.

Ville de Besançon : Harnais, casques, filet à marcher.


Rendez vous est donc pris le 15/05/10 à 8h30 sur place pour installer le matériel, les concurrents n'arrivant qu'en début d'après midi sur cet atelier.

 

Une fois le matériel acheminé, nous installons les câbles avec Manu, Philippe et Jean-Marc alors que les autres installent le filet à marcher et des cordes servant de ligne de vie au dessus du filet. On choisit d'installer 2 tyroliennes afin de gagner en fluidité de passage.

 

On met en place sur les 2 câbles un système de va et vient permettant de faire traverser les chariots. Aussi, sur chaque chariot il y a un système de mouflage permettant de hisser les personnes suffisamment haut pour les faire traverser sans encombre.

 

07 chariot
Chariot de tyrolienne et système de mouflage + va-et-vient.

 

Quand tout est en place, la pause repas est décidée. Pause pendant laquelle Manu nous apprend à réaliser le « nœud de bouche », ce qui ne manque pas de donner l'idée à Jean-Marc de nous montrer le « nœud de bière ». Comme chacun le sait, c'est un nœud qui, s'il est refait correctement permet de gagner une bière mais si non, permet d'avoir à payer une bière... Pas facile !

 

13h15, trêve de bavardages, les concurrents sont sensés arriver prochainement alors on prépare les harnais et les casques pour vérifier que tout est en ordre. 1 h de retard pendant laquelle on a tout loisir d'apprécier les 10°C ambiants, pas mal pour un 15 Mai.

 

Ils arrivent enfin (14h30) et sont ravis de découvrir l'atelier, tout le monde se prête au jeu et chacun se donne la main pour aider l'autre. 1 seul refus parmi les 120 personnes qui passeront en 90 minutes.

                              03 filet Filet à marcher p our les valides.

 

Manu et Jean-Pierre font chacun de leur côté du câble l'expérience d'équiper et de déséquiper quelqu'un qui un peu trop ému à du se laisser aller dans ses culottes lors du précédant trajet en fauteuil tout terrain...

14 passage tyro (2)


C'est donc vers 16 heures après les derniers passages que nous commençons à démonter les ateliers. On range et on réparti le matériel, puis départ pour Philippe, moi et 3 autres personnes du CAF en direction de la citadelle, lieu d'arrivée de l'étape du jour.

 

Tout le monde est satisfait de la journée (y compris les organisateurs concernant notre atelier) et de l'enrichissement personnel que ça peut apporter d'encadrer des personnes bien plus méritantes que nous (non-voyant, hémiplégiques, amputés, et autres troubles cérébraux). C'est aussi très gratifiant de voir les visages heureux des gens malgré qu'ils ne soient pas toujours rassurés avant de se « lancer dans le vide ». Merci à tous les concurrents pour la gaieté et le reste...

 

La soirée continue après l'apéro mais sans nous qui repartons avec Philippe, que je remercie, pour ranger le matériel au local du GSD.

 19 arrivee


Une équipe à l'arrivée dans la citadelle de Besançon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Actualités

Merci Nicolas pour les banderoles GSD et pour notre bannière.