Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 13:14

Dimanche 2 février AM, Fred et Manu.

La source du Pont du Diable (commune des Combes) s’ouvre au bord de la route reliant Pontarlier à Morteau, peu après la grotte Chapelle de Rémonot. C’est actuellement le réseau noyé le plus profond du Doubs, affichant la côte de - 86 mètres, atteinte par Fred !

Publiée dans le topoguide « les belles du Doubs », son rééquipement semble être indispensable au vu des fils vieillissants ou cassés qui encombrent la cavités, véritables pièges à plongeurs.

Arrivé le premier sur site, j’aménage un chemin dans l’épaisse couche de  neige et je pose une corde pour faciliter l’accès à la vasque. L’eau est limpide et c’est plutôt rassurant : cette source présente souvent  , comme la plupart des siphons du département, une turbidité peu engageante. J’y dépose 2x9L + 1x4L, puis Fred y descend 2x4L et son double recycleur RS.

Nous nous équipons rapidement au bord de la route, sous un rayon de soleil providentiel : qcq automobilistes klaxonnent pour saluer notre courage (ou folie ?).

Je plonge le premier,  armé d’un dévidoir de 300 m de fil  métré... Fred me suis en affinant son amarrage. La trémie d’entrée donne accès à un vaste siphon d’une trentaine de mètres (-6), que nous franchissons rapidement. Nous émergeons dans la salle du Charlatan, et une courte progression exondée nous replonge dans le S2, belle galerie corrodée, au profil en yoyo. Je ne m’attarde pas trop pour amarrer le fil,  car, à chaque arrêt, mes bulles décrochent du plafond des volutes de matières organiques qui me tombent dessus et troublent rapidement l’eau qui m’entoure. A la côte 150m, il est temps pour moi de faire demi-tour, et je passe le dévidoir à Fred qui poursuit l’équipement jusqu’au puits, dans lequel il descend à – 30m. Je m’offre donc une petite sieste, mais le froid m’envahissant, je décide de nettoyer les vieux fils depuis le S2bis jusqu’à la sortie : plusieurs A/R me seront nécessaires pour accomplir cette tâche sans trop me saucissonner...

A mon retour dans la salle du Charlatan, Fred émerge du S2, surpris de me trouver encore sous terre : Vu la température extérieure, je n’avais pas trop envie de sortir et d’attendre dehors... Pour sa part, Fred a  aussi nettoyé la première moitié du S2.

La nuit tombe à notre sortie, et la bise glaciale nous motive à ne pas trainer !

Une nouvelle séance sera nécessaire pour nettoyer la fin du S2 et notamment le puits dans lequel se trouvent encore plusieurs fils et une corde...

TPST supérieur à 2H

Manui

Partager cet article

Repost 0
Published by GSD - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Actualités

Merci Nicolas pour les banderoles GSD et pour notre bannière.