Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 10:49

CR de la sortie de dimanche :
- Perte de Cudrette,
- Explo / désob
- JPV, Mouloud, Pierrot, Rom1, Gaël et Jonathan, Hitachisamèrequilèlourd
- TPST = 4h

Ce dimanche après l'AG samedi, quelques boissons alcoolisées, un court sommeil, un réveil douloureux, un petit déjeuner au radar et un covoiturage difficile à organiser, nous sommes allés à la perte gouffre de cudrette.
Moulouderies dans le bois avec une tentative de demi-tour = la bagnole de mouloud plantée perpendiculaire au chemin, roues avant dans une ornière, roues arrière sur un "talus" et pare-chocs avant appuyé sur un autre "talus". Obligé de le tracter pour le remettre dans le droit chemin...

On s'équipe enfin puis on porte le groupe jusqu'à l'entrée. On descend tranquillement puis petites explications quant à l'utilisation des cordes pour Gaël et Jonathan. Le tps de descendre le ressaut et d'arriver, JPV et Pierrot on fini la désob du vibbrrrrrr précédent :
Romain "putain, les gars, déjà fini ?"
JPV " ben oui, facile"
Pierrot "Bon ben, donne le perfo, je vais buriner..."
Romain "Ben non faut lancer le groupe !"
Pierrot "Zavez pas lancé avant de descendre ?"
Rom "Non, mouloud m'a demandé si on le lançait, j'lui ai dit ben j'sais pas comment c'est en bas mais si y'a une heure de désob avec les 400 gr de l'autre coup, ça sert a rien qu'il tourne tout ce tps"
JPV "fait chier, faut lancer le groupe, on pars au puits coulon alors" (prévu initialement d'aller là bas avec jonathan, gael, jpv et rom1 après avoir aidé mouloud et pierrot pour la désob)
Rom "Ben moi je vais voir de l'autre côté avant, vite fait, ça à pas l'air si infâme"

Me voilà parti dans la voûte mouillante (Ex S11 sur la topo) sans me mouiller mais c'est vrai que ça doit faire un peu piège si l'eau monte... je franchis rapidement le méandre pour arriver dans la grande salle. J'entends quelqu'un qui arrive, c'est pierrot. La salle est vaste et avec des concrétions sympas. Je trouve au bout d'une vieille ligne de tir un pseudo tir avec des bouts de cordeau partout, des fils de déto de tous les côtés, un tas de merde quoi. Dans l'orifice, ça ventile un peu (voir plus loin, jonction visuelle pierrot). Je pars ensuite dans l'étroiture quelques mètres à droite de là puis arrive à sans doute un ancien fond, caca, boue, flotte, exigu et me dis "ben si c'est là le prochain chantier, c'est plus que la merde, rien pour stocker et absolument pas d'espace pour travailler... pue du cul le truc !" En remontant, je vois une étroiture sur la droite, m'y engage et j'entends de nouveau pierrot ! Je lui dis que je vais voir un peu plus loin, je suis maintenant dans des galeries plus spacieuses, ça descend probablement en suivant le pendage et je perds de la hauteur rapidement, aucun agrès nécessaire. Quelques affluents avec un débit plus ou moins important selon lequel on regarde et trémies (attention, blocs pas toujours très stables !) franchies, je perds et retrouve plusieurs fois la "rivière". Systématiquement les fonds de cours d'eau sont bien calcifiés, mêmes les cailloux désobés lors de tirs précédents sont parfois collés avec la calcite !!! Enfin, après plusieurs tentatives, je trouve un nouveau passage sous une trémie qui m'amène dans le ruisseau où il se jette dans semble-t-il un P6 où j'ai mis les bottes mais pas la tête (en pente descendante, pas hyper large et tout seul...). Les cailloux tombent dedans avec je pense assez d'espace pour passer un bonhomme (plutôt tac tac  plouf que tac tac tac tac tac tac tac tac tac tac tac plouf). Il faudra aménager un peu la tête de puits malgré tout.
Parti depuis un moment, je décide de remonter, les trémies sont un peu paumatoires mais je retrouve rapidement le fil. J'entends de nouveau pierrot puis monte jusqu'au plus haut pour voir si l'on peut jonctionner (la SAC avait parlé de ça) et effectivement, on fait la jonction d'abord à la lumière puis en visuel direct. Passer par là shunterait 3 étroitures d'un coup et le chantier est facile ! En une séance + un peu de burinage, ça devrait passer (percer de chaque bout au 220 côté salle et au TE6 côté opposé).

Je rejoins pierrot et on remonte vers les autres.

L'heure fait que l'on décide de ne pas aller ensuite au puits coulon, ce qui motive du coup JPV et les jeunes à franchir l'obstacle, n'ayant du coup que faire de se mouiller, surtout que en se débrouillant bien, on arrive à ne pas (trop) se mouiller.
Pendant leur excursion, on perce 3 trous (ils avaient fini de buriner) avec pierrot et mouloud. A leur retour, par petits groupes on attaque la remontée. J'emmène avec moi Hitachi qui à pas picollé la Veille pour l'AG et qui se croit svelte mais je suis pas de son avis. En remontant, JP dépollue un peu parce que c'est un peu plein de fils de ci de là... (c'était pareil dans la zone que j'ai explorée...). Tout le monde arrive finalement aux voitures et arbois, comté, saucisson sont avalés sous de gros flocons qui se mettent à tomber.

Sur la route du retour, escale chez Agnès et Jean-Jacques, et bim, nouvelle bière; JPV fait remarquer que ce serait bien qu'on se remette au sport, ça fait plusieurs sorties que l'on boit plus que l'on ne fait de spéléo...

Retour à Valdahon pour Mouloud et Besac pour nous autres. La soirée sera courte pour ma part... et la nuit longue !

Voilà, à +, Rom1.

Ci dessous topo existante et quelques remarques.

Je pense être parti dans le point d'intérogation au dessus de - 55 dans l'image et à mon avis j'ai descendu au moins 25 mètres mais probablement plus.
Pas allé au - 68 de la topo. Le débit ou j'étais est bien inférieur au débit du "P5 arrivée d'eau principale" sur la coupe.
Ventilation oui mais ça décoiffe pas non plus. On pourra prévoir de faire de la topo pour recaler le truc. Ca peut être un bel exercice à prévoir après la formation avec Zaric !

Partager cet article

Repost 0
Published by GSD - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Actualités

Merci Nicolas pour les banderoles GSD et pour notre bannière.