Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 18:34

Essarlottes : Plongée aval le 30 janvier 2011

 

Il fait frais (-5°), brumes de lendemain d’AG à St Hippolyte, à 9 h 09 on est  dix.

G.S.D. : Fred Martin, Gaël Truche, Bérénice Cottens, Manu Ruiz, Jean-Pierre Villegas

Nyctalo : Didier Pasian

Morteau : Christophe Rognon

G.S.Mont d’Or : Manu Grosjean accompagné de Patou Gentil et Antoine Aigueperse deux collègues des Vulcains.

 

Nous préparons les kits et ajustons l’organisation de la sortie. Manu doit déposer les Vulcains en gare à 16h, les objectifs annexes sont à la baisse.

L’entrée a été désobstruée et équipée la semaine précédente. Heureusement les parois très instables sont consolidées par le gel. Le nettoyage des glaçons est nécessaire jusqu’à la base du quatrième ressaut. Il est impossible de dégager la corde de la glace en haut du deuxième puits, mais avec les longes ça passe. Une initiation un peu relevée pour Gaël.

Bouteilles, recycleur, combinaison sèche, bouffe, tout le monde se retrouve au bord de la rivière à -100m. Nous avons le temps de dissoudre 1 kg de sel pour une mesure de jaugeage à l’aval de la salle Victor, soit 80l/s mesurés à 11h 10.

Arrivés devant la boîte aux lettres, le portage plongée continue. Avec Bérénice, nous chargeons l’équipement d’accès au deuxième drain laissé en place la semaine précédente et nous montons dans le deuxième fossile. L’équipement des deux puits prend un peu de temps, les 6 goujons en place sont rouillés, nous sommes obligés d’utiliser la technique nœud de dynéma directement sur le filetage car certains écrous résistent et les goujons tournent. La sonde d’enregistrement des pressions est mise en place. La visite de la cavité continue pour Bérénice, nous récupérons une sonde au Magnum avant de rejoindre le reste de l’équipe.

Quand nous arrivons Fred vient de s’immerger, il y restera 75 mm.

 

Le mail brut de Fred: Et la nuit m'a mis le doute .....

Un CR qui commence comme cela va finir avec des gens motivés et des sacs dans le dos !!!!!!!

Bon pour ce qui n'ont pas assisté à ma sortie :

Le niveau était super pour plonger mais j'ai un peu perdu de temps dans la vasque à mettre mon relais brancher mes inflateurs tout cela les palmes dans le talus de glaise.

Départ visi zero et il me faudra 30 minutes pour atteindre le terminus rabouter le fil en aveugle et continuer jusqu'à 130 mètres où je bloque sur une étroiture, sans pouvoir la franchir je fais demi tour rembobine dans l'eau marron, coupe et réfléchit (pour une fois). Il me semble que j'ai fait pas mal de virage dans le même sens. Mais bon, je décide de retourner voir dans la zone des changements de directions francs pour explorer les plafonds en deux fois je ferai de bonnes remontées jusqu'à -5 mais finirai dans des voutes. A force de chercher à partir de la cote 40 sur le fil je retrouve un autre fil avec une étiquette 100, cette fois c'est sur j'ai fait une boucle. Merde !

Dernière tentative à 20 mètres de l'entrée j'explore à nouveau une cheminée qui me conduit vers une surface, une étroiture, ça passe pas mais je force et franchis, j'arrive dans une rivière mais c'est un amont, rapide coup d'œil cool je suis revenus au départ du siphon, je rage. Cela fait 75 minutes que je suis sous l'eau à me faire balader par ce siphon. J'arrête donc et reviens vers les copains. Je décide de ne plus revenir mais le soir je dors, je pense et me réveille, à 50 mètres du départ j'ai longé un grand talus d'argile 20 mètres de long, c'est là je crois que tout se joue, il y a toujours de la touille dans ce secteur super agréable :-(, alors il faudra revenir et monter droit dans le talus pour voir si à son sommet ne se trouve pas la suite, bon cela va être une plongée super onctueuse mais quelques tubes PVC devrait me rendre service.

 

Pendant ce temps là… Mise en place d’une sonde au niveau de la voûte mouillante, et programme topo et déséquipement de l’escalade de la bouteille. Manque de volontaires, je m’y colle avec Didier. E20, pendule, étroiture mouillante, E3, étroiture trop étroite pour moi. Je décide d’abandonner la corde que je vois loin au dessus. Didier fait l’apprentissage du distoX dans le feu de l’action, ce n’est pas aussi évident à distance et sous les embruns. Des gouttelettes sur l’écran de protection interdisent les visées, bref ça merde. Les vulcains attendent pour remonter du matériel et ne veulent pas manquer leur train à Frasnes et ça ruisselle dans ma combinaison. On se contentera du croquis. Nous récupérons 3 plaquettes Raumer et mousquetons, un étrier et une C50 qu’il faudra remesurer, j’en ai abandonné un bout pour poser le rappel. Nous guidons Antoine qui doit rattraper son train jusque qu’à la boîte aux lettres. De retour à l’aval, Fred vient de sortir… Bredouille, j’étais pourtant persuadé que ça passerait. Une mesure de débit le temps qu’il reconditionne le matériel, 150l/s au niveau de la voûte mouillante à 15 h15.

Petit vin chaud, thé... Nous sommes encore 7 avec 8 kits. Après un dernier rassemblement à la boîte aux lettres pour faire passer les sacs, la remontée se fait tranquillement…

TPST  8h+

JPV

 

Brassages de petites phrases extraites des mails…

 

Sinon un grand merci à cette folle bande et non pas bande de folles pour le portage.

Je soupconne Fred de s'être endormi dans le siphon ... bien au chaud avec sa triple épaisseur, dans le noir et avec une couche moelleuse... de quoi peut être lui rappeler sa période utérine!

Et puis finalement dis- toi que ce n'est pas plus lourd que de porter des flashs sans appareil photo.

On attend les photos de Manu G, celle en couche, c'est ton cadeau perso, tu peux la garder.

Qui sera le plus rapide dans la boite aux lettres ?

Ca me plait tes doutes.

Ca fait un peu mal au cœur de remonter des bouteilles quasi "pleines" ... A peine entamées par 75 minutes de plongée en recyclage.

T'as vu j'ai l'œil, je n'étais pas loin avec mon estimation aux environs de 80/100l sec.

Ok pour porter des bouteilles et tout le fatras, mais seulement s'il gèle à pierre fendre, car les puits d'entrée ne m'inspirent qu'une confiance très relative.

Avant l'effondrement du dégel...

Si on prenait une nouvelle date, je suis dispo à la fin du mois  et le trou est équipé ?

Je suis OK pour un autre portage.

 

JPV

Partager cet article

Repost 0
Published by GSD - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Actualités

Merci Nicolas pour les banderoles GSD et pour notre bannière.