Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 19:14
Salut,
Dimanche matin grand soleil, motivé à 200 % pour passer le méandre du puit de la bouteille située à 80 m  du siphon (d'après topo).
Nous sommes trois Nathanaël, Amandine et moi. On arrive au trou (voie au vaches) et là des grosses flaques témoignent des pluies de veille, des le deuxième puit on rejoint un pipi conséquent, et là je me dit que sa vas mouiller pas mal au collecteur. Et effectivement au niveau du capteur fluorimètre le collecteur crache un max . Avec Nat on fait les bourrins et on se mouille jusqu'à la taille, tandis qu'Amandine la maligne reste au sec en passant par une vire en rive droite. Ensuite on passe la boite au lettre, mais là il y a vraiment trop d'eau et du courant( jusqu'au aiselles). Demi tour et on vas dans le fossile ce qui nous permet de rejoindre le collecteur plus en aval au niveau de la voute basse du collecteur, on ira pas plus loin qu'ici... Grosse cascade qui envoi du lourd 3 m cubes seconde, il y a des arrivés d'eau de partout.
Au final la crue nous a permis de faire un inventaire de toutes les escalades à faire dans le secteur aval des essarlottes. Le puit de la bouteille est le plus proche du fond alors si dieu le veut on rejoindra un fossile qui nous ménera au delà du siphon.

Vincent

Partager cet article

Repost 0
Published by GSD - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Nat 11/11/2009 13:37


Sortie du 8 novembre aux essarlottes : Vision du Nat de la sortie ...
Je n'avais jamais fait la voie aux vaches... C'est top, nickel, beau, et au final pas si casse geule que ça (Chapeau pour les désobs.!)...
Je ne connaissais en fait les essarlottes que jusqu'au fluorimètre. J'ai donc découvert le collecteur post boite aux lettres ;-)
Au sujet de la boîte aux lettres, j'en ai même pas chié et même pas eu peur de rester coincé... C'est dire l'amélioration depuis ma dernière sortie au ch'tit siblot.
Coté Faune, des chauves souris jusque dans les essarlottes, des opilions jusqu'à la trémie de la voie aux vaches, des sangsues et diptères dans les puits d'entrée...
Je n'ai pas cherché plus, mais ça vaudrait le coup de laisser une ou deux cahuètes dans les essarlottes pour appâter les troglobies ;-)


Am 09/11/2009 20:38


Ma vision de la sortie aux Essarlottes :



Il faisait presque beau, un petit rayon de soleil pour finir de se réveiller en arrivant au club, mais le soleil n’était pas motivé pour faire de la spéléo et il nous a laissé tomber en arrivant au
trou.

Une seule phrase résume les grottes du coin, c’est mouillé ! Ca change du Sud, il fait froid, il y a de l’eau partout, des puits avec des amarrages pas toujours bien pensés, quelques endroits où la
corde frotte… et une rivière dans laquelle deux fadas s’engouffrent en me disant que jouer à saute mouton sur des cailloux invisibles dans du courant, c’est facile. J’avais pas envie de me mouiller
mais il fallait bien continuer, et la vire s’est avérée être plus pratique pour traverser au sec. Après plusieurs pauses, pull, gâteaux, lavage de matos et Cie et avoir évalué le nombre d’escalades
à faire on est remontés tranquillement avec Nat pendant qu’un zouave qui était déjà dehors a quasiment fini mes rillettes de poulet en nous attendant (si je meurs de faim ce mois-ci je t’en
tiendrai pour responsable, lol).

Bref, pour résumer, ma première sortie spéléo dans le doubs, c’était de l’eau, du froid, de l’eau, autant de bleus et courbatures ce soir, mais si on me propose, j’y retourne sans hésiter, avec un
peu moins d’eau quand même histoire d’aller plus loin la prochaine fois.



Am


Actualités

Merci Nicolas pour les banderoles GSD et pour notre bannière.