Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 16:05

PARTICIPANTS : Fred A, Janguy et Arnaud

8H00 Sur le parking du bief bousset avec Janguy nous préparons l’équipement et les kits. Notre grande question à ce moment là est de prendre ou non les bas de combinaisons néoprènes, finalement nous décidons que non il parait que l’on ne devrait pas se mouiller plus haut que les jambes.

8H30 Arnaud nous ayant rejoint on commence à rentrer dans le gouffre. J’équipe la première série de puits, Janguy la seconde et Arnaud nous film, notre progression se passe sans problème jusqu’à la salle de décantation. En effet c’est en débutant le méandre que les choses se corsent, nous tombons nez à nez avec une étroiture. Là Arnaud nous affirme qu’il ne se souvient pas de ce passage ; très bien donc nous cherchons ailleurs. Au programme visite de cheminées, prise des mensurations de la salle de décantation et découverte de l’affluent des trois croix , cela jusqu’à ce que l’on décide de passer cette fichue étroiture pour arriver enfin à la salle des paumés !!!!!! Nous revoilà repartit, méandre, salle machin, boyaux et série de puits sont sur notre route. Arrivés en bas du dernier puits Janguy et moi ayant mal lu les descriptions nous nous félicitons d’ avoir atteint le collecteur. Et ben non Arnaud ramène les deux rigolos à la réalité nous n’y sommes pas encore. Nous poursuivons la progression dans une voute mouillante, Janguy qui est en premier se trempe jusqu’ au torse. Est-ce bien là la suite ?Arnaud ne se souvient pas que l’ on doive se mouiller à ce point là mais bon c’est bien par là qu’il faut continuer. Donc c’est avec une pensée émue pour les néoprènes restées dans la voiture que nous continuons à avancer ( l’ heure est tardive il est 13H00). La progression jusqu’à la salle des patafouins est rapide, seul un obstacle nous fait perdre un peu de temps( le shunt de la tyrolienne pour ne pas se mouiller jusqu’au coup).

A 16H00 nous sommes de retour à la salle machin tous à moitié frigorifiés et trempés comme des soupes, le bivouac s’impose.

17H00 nous recommençons notre progression lorsqu’Arnaud fait une chute spectaculaire. Ouf rien de grave ; Juste trois grosses frayeurs.

19H30 retour aux bagnoles heureux de cette sortie et plus que jamais motivés pour la traversée.

 

Fred A

Partager cet article

Repost 0
Published by GSD - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Actualités

Merci Nicolas pour les banderoles GSD et pour notre bannière.